Association des citoyens de Hawkesbury

Accès aux membres seulement

AAQ.CA Autochtones Indiens
Hawkesbury veut protéger ses armoiries

Le Carillon, mercredi 13 février 2008

Hawkesbury veut protéger ses armoiries
par richard.mahoney@eap.on.ca

La ville de Hawkesbury veut se protéger contre les gens qui sont tentés de faire un usage abusif des armoiries de la municipalité.

La ville songe effectuer des démarches afin de faire reconnaître le logo de Hawkesbury en vertu de La loi sur les marques de commerce.

«Nous constatons que plusieurs organismes utilisent les armoiries de la ville à leurs fins sans obtenir la permission de la Ville,» selon un rapport soumis au conseil municipal par l'administrateur Normand Beaulieu et la greffière Christine Groulx.

M. Beaulieu et Mme Groulx recommandent au conseil d'étudier, lors du processus budgétaire 2008, la possibilité de demander à l'Autorité Héraldique du Canada de reproduire les armoiries et par la suite les faire publier afin d'en protéger l'utilisation.

«C'est pour empêcher la confusion,» a fait savoir M. Beaulieu en réponse à une question posée par Jean Jolicoeur, un fondateur de l'Association des citoyens de Hawkesbury, qui a incorporé les armoiries de la ville dans le logo de l'association.

La municipalité ne vise pas l'association, mais surtout les compagnies privées qui se servent de l'emblème municipal sans l'autorité de la ville, a expliqué M. Beaulieu.

Selon les recherches faites auprès d'Industrie Canada, les armoiries sont considérées comme des marques interdites. Il suffit à la ville de demander à Industrie Canada publier un avis à cet effet. Une fois l'avis publié, les armoiries ne pourront plus être utilisées par quiconque à moins d'obtenir l'autorisation de la municipalité.

Mais, il y a un hic. «Nous avons recherché dans les archives de la ville et ne retrouvons pas l'esquisse originale des armoiries, seulement une photocopie de pauvre qualité. Les armoiries de la ville adoptées en 1959 ont été refaites par le Collège canadien des Armoiries en 1976. Malheureusement, ce collège n'existe plus.»

La ville peut demander à l'Autorité Héraldique du Canada de reproduire les armoiries pour un coût de 2500$ à 5000 $, selon le travail nécessaire.

Télécharger cet article au format PDF


Haut de la page

Site en conformité avec le jugement 2002 CSC 14.27704
de la Cour Suprême du Canada en date du 21 février 2002

La Révolte des Victimes: connaître et faire respecter ses droits

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.

Panneau d'administration