Association des citoyens de Hawkesbury

Accès aux membres seulement

AAQ.CA Autochtones Indiens
L'Association des Citoyens de Hawkesbury demande plus de transparence

Le/The Régional, jeudi 28 février 2008

L'Association des Citoyens de Hawkesbury

Demande plus de transparence

Alain Demers - HAWKESBURY

L'Association des citoyens de Hawkesbury a demandé au conseil municipal de tenir des audiences publiques dans deux dossiers qu'elle juge importants pour les contribuables.

L'Association par le biais de son vice-président et cofondateur, M. Jean Jolicoeur, a demandé au conseil de tenir dans un premier temps une assemblée publique dans le dossier des eaux usées pour répondre à toutes les questions que peuvent se poser les citoyens dans ce dossier qui risque de coûter cher à la municipalité.

«C'est un dossier dont vous avez hérité, qui a été mal géré dans le passé, et pour lequel le conseil a tout intérêt à être transparent et à bénéficier de la compréhension et du support des citoyens par leur participation à une assemblée publique», a souligné M. Jolicoeur lors de son intervention à la réunion mensuelle du conseil.

M. Jolicoeur craignant que l'amende qui sera imposée à Hawkesbury sera salée, a rappelé qu'un autre ministère provincial a statué, le 25 janvier dernier, à l'effet que : «le rejet d'eaux usées dans l'environnement est susceptible de porter atteinte à la vie, à la santé, à la sécurité, au bien-être ou au confort de l'être humain, de causer des dommages ou de porter autrement préjudice à la qualité du sol, à la végétation, à la faune ou aux biens.»

Dossier Amoco

L'Association a également demandé au conseil de tenir une assemblée publique dans le dossier Amoco. M. Jolicoeur a rappelé au conseil ce que l'ancien maire Jacques Hétu avait dit à l'époque à propos d'Amoco qui était alors le fleuron de la municipalité :

«Or voilà qu'en moins d'un an après le départ de votre prédécesseur, la Ville veut vendre ce qui caractérisait le leadership de l'administration précédente pour, semble-t-il, et je dis semble-t-il car nous n'avons pas l'information pertinente pour en discourir correctement, renflouer un déficit et replacer ainsi la ville dans des normes d'endettement acceptables qui lui permettraient une certaine marge de financement pour rendre possible la matérialisation d'un projet qui va sortir la ville de la délinquance.»

«C'est plutôt inusité», a souligné M. Jolicoeur qui a utilisé une phrase célèbre du président américain Abraham Lincoln pour faire valoir son point. «En ne disant pas la vérité, on peut tromper tout le monde un certain temps, on peut tromper quelques personnes tout le temps, mais on ne peut tromper tout le monde tout le temps.»

L'Association des citoyens de Hawkesbury a donc demandé au conseil de tenir une audience publique dans le dossier d'Amoco/Bentley pour faire toute la lumière et répondre aux questionnements des citoyens qui ne peuvent que spéculer faute d'informations disponibles.

«Jamais un maire n'a été dans une position si avantageuse pour se démarquer des décisions du passé tout en respectant ses obligations électorales. Nous savons tous qu'il y a toujours une grande résistance aux changements, mais vous avez une occasion unique d'instaurer des politiques démocratiques et avant-gardistes impliquant la participation des citoyens au processus d'information et de la transparence du conseil. Ni les uns ni l'autre ne pourront jamais vous tenir rigueur de les avoir informés et d'avoir amélioré la démocratie,» a aussi souligné le vice-président de l'Association des citoyens de Hawkesbury.

Abolition des comités

Dorénavant tous les membres du conseil municipal seront saisis des dossiers. «Les comités de loisirs, de services techniques, etc. n'existent plus. Toutes les recommandations de l'administration seront maintenant adressées au conseil et non plus à un comité qui devait ensuite en informer le reste du conseil», a expliqué le nouveau directeur général de la ville, M. Normand Beaulieu.

En effet, à compter du mois de février le conseil se réunira deux fois par mois pour des réunions extraordinaires et tiendra sa réunion ordinaire le dernier lundi du mois.

Comité du 150e anniversaire

La ville créera sous peu un comité pour l'organisation des festivités entourant le 150e anniversaire de la ville de Hawkesbury qui aura lieu en 2009.

Télécharger cet article au format PDF


Haut de la page

Site en conformité avec le jugement 2002 CSC 14.27704
de la Cour Suprême du Canada en date du 21 février 2002

La Révolte des Victimes: connaître et faire respecter ses droits

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.

Panneau d'administration