Association des citoyens de Hawkesbury

Accès aux membres seulement

AAQ.CA Autochtones Indiens
Les compteurs d'eau : « le plus tôt possible »

Tribune-Express, vendredi 4 avril 2008

Les compteurs d'eau : « le plus tôt possible »
par nouvelles@eap.on.ca


C'est une malette remplie de bonnes nouvelles que Jean-Marc Lalonde a remise aux Comtés.

Les compteurs d'eau seront installés "le plus tôt possible » dans les résidences et entreprises de Hawkesbury, maintenant que le gouvernement provincial a accepté de payer la facture, selon ce qu'a indiqué la mairesse, Mme Jeanne Charlebois.

« C'est une belle surprise », a commenté Mme Charlebois, après que le gouvernement de l'Ontario ait accepté d'octroyer une somme de 1,8 million $ pour l'achat et l'installation des compteurs. On sait que cette initiative aura pour effet de hausser la capacité de l'usine de traitement des eaux usées de l'ordre de 10 à 15 pour cent. « Cela nous permettra de respirer un peu », soutient la mairesse.

La municipalité s'apprête à aller en appel d'offres pour l'installation des compteurs d'eau. La subvention de 1,8 M$ tient compte de compteurs d'eau évalués à 450 $ chacun.

Rappelons que les compteurs d'eau avaient été rejetés par les contribuables lors d'un référendum tenu en 1997. Toutefois, le député de Glengarry-Prescott-Russell, Jean-Marc Lalonde, de même que Mme Charlebois ont toujours soutenu que cette mesure était inévitable pour réduire la consommation d'eau de la municipalité et prolonger la vie utile de l'usine de traitement des eaux.

Les résidants de Hawkesbury paient actuellement un taux fixe de 219 $ par année. Si on se fie à la moyenne établie au Canton de Champlain, ou L'Orignal et Vankleek Hill ont opté pour cette solution, la facture avoisine plutôt 500 $ par année.

La municipalité se trouve actuellement au banc des accusés, en raison d'une poursuite déposée par le ministère provincial de l'Environnement, parce que les installations de filtration de la rue Principale ne rencontrent pas les normes gouvernementales.

Les coûts pour agrandir l'usine actuelle sont évalués à 26 M$, alors que sa reconstruction pure et simple reviendrait à 42 M$. Si on tient compte du fait que des travaux du genre sont subventionnés pour les deux tiers par les deux paliers de gouvernement, on peut présumer que les contribuables auront à assumer une facture variant entre 9 et 14 M$.

Les études préliminaires pour l'agrandissement ou la reconstruction de l'usine pourront être consultées lors d'une séance d'information. Les documents seront disponibles le 10 avril, entre 13h et 16h, de même qu'entre 18h et 20 h à l'Hôtel de ville de Hawkesbury. Une présentation publique aura lieu à 18h30.

Par ailleurs, le gouvernement ontarien a également approuvé une subvention totalisant 158 799 $ pour des travaux routiers. Une bonne partie de cette somme servira à l'installation d'un nouveau pavage sur la rue Richer. « Pour le reste, ce sera au conseil de décider », a indiqué Mme Charlebois.

Télécharger cet article au format PDF


Haut de la page

Site en conformité avec le jugement 2002 CSC 14.27704
de la Cour Suprême du Canada en date du 21 février 2002

La Révolte des Victimes: connaître et faire respecter ses droits

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.

Panneau d'administration